Mar 11, 2010

An Ananas’ Relation

Sentimentalement parlant, la Cerise va beaucoup mieux.

De me reprendre en main pendant 3 semaines m’a vraiment fait du bien. J’ai réévalué ce qui me fallait.

J’ai un homme. Et vous le connaissez. Aucune surprise. C’est Mr Ananas.

Mais attention, avec celui-là, c’est complètement différent.

Pourquoi ? Parce que les contacts physiques sont limités. A des simples baisers. Je prends mon temps et lui aussi. Il sort d’une rupture et veut que tout se passe lentement. Comme moi.

Qu’est ce que nous faisons lorsque nous sommes ensemble ?

Pendant les vacances, nous nous sommes beaucoup vus. On allait au restaurant, on mangeait des glaces dans sa voiture à Paris, on grelottait en marchant sur les quais de la Seine…

Oui, la différence avec tous mes cafouillages passés c’est qu’avec Mr Ananas… On discute. Les trois-quarts du temps, nous ne faisons que cela.

Pendant les vacances pour mieux travailler, je devais allez dans un monastère. Mais il n’y avait plus de places alors je me suis isolé chez mes grands parents à Noisy. Ils ne sont pas là pendant l’hiver alors j’avais leur grand appartement pour moi toute seule.

Calmons-nous rien d’exotique hein… !

Pas de Wifi, pas de téléphone (restreint sur les appels fixes), pas de télé (débranchée et dans un carton pour la protéger de la poussière), pas de Chaine-Hifi…

Juste des pièces vides, des meubles poussiéreux, des grandes bibliothèques et une pendule (qui n’affiche jamais la bonne heure… J’ai beau la régler le matin, le soir c’est plus la bonne heure.).

Alors pour me forcer à travailler, je laissais mon téléphone chez moi le matin et je n’y avais accès qu’en rentrant tard le soir. J’ai tenu 3 jours toute seule. Ensuite, j’ai invité Mr Ananas.

En tout bien tout honneur, nous restions des heures en silence, lui à lire ou à écouter de la musique et moi à travailler. Je lui préparais à manger (il a aimé certains plats…^^) et il me raccompagnait chez moi le soir en voiture.

C’est paisible. J’aime bien.

Ce serait mentir de dire que je n’éprouve pas d’attirance sexuelle pour lui, plusieurs fois j’ai dû me retenir mentalement, mais je sais que c’est mieux comme cela au début.

Mr Ananas. 1m75 (ça me change… Ô fait exceptionnel : je peux l’embrasser lorsque nous sommes debout tous les deux.). Etudiant à la Fac en Sciences Naturelles – Géographie. Pendant les congés, il est animateur en centre de jeunesse. Accessoirement coach de foot des jeunes de sa ville.

Il a de belles dents sexy, il a un rire saccadé tellement craquant, il m’écoute parler et pose les bonnes questions aux bons moments. Il est Barraqué mais beaucoup moins que Mr Goyave. De larges épaules et des abdos. (Je me dis qu’en sortant qu’avec des mecs qui aiment le sport, je finirais par aimer un petit peu…)

Petites anecdotes avec Mr Ananas :

  • Le dernier jour de classe, je rentre à la maison familiale exténuée par les transports en commun. Je mange à peine à cause de la fatigue et je reçois un texto de Mr Ananas « Envie de te voir ce soir… Tu peux ? ». Je ne dis pas non et je rentre à la salle de bain pour me brosser les dents, me remaquiller un petit peu. Il m’envoie un nouveau texto pour me dire qu’il sera là dans moins de 10 minutes. J’enfile mes chaussures, mon manteau et je m’allonge sur mon lit en attendant son appel. Mes yeux se ferment, je les laisse, je me dis j’entendrais la sonnerie. (…) Je me réveille en sursaut. Je regarde mon horloge sur ma table de chevet : 4h53 du matin. Je saute sur mon téléphone : 11 appels en absence ; 5 textos ; 3 messages vocaux. Mr Ananas. Je m’étais tout bêtement endormie. Il était venu devant chez moi et avait attendu. Visiblement pendant 1heure. Pendant que je dormais paisiblement toute habillée sur mon lit. La honte.

  • Cerise et Ananas dans Carrefour cherchant de quoi manger. Notre choix s’est fixé sur des pâtes. « On les mange avec quoi ? Des lardons comme il y a 3 jours ? » « Ah non ! Essayons un truc nouveau ! » On se dirige vers le rayons des sauces pour les pâtes… « J’ai jamais gouté ça ! » « Le pesto ? Je ne connais pas mais ça à l’air dégoutant… » « Mais non ! Je ferais ça bien ! » On en prend. Je le mélange aux pâtes et déjà l’odeur m’écœure. Mais je ne dis rien. Je sers dans deux assiettes et je lui tends la sienne à table. Je mange la première bouchée et j’ai du mal à avaler. Je le regarde il n’arrive même plus à parler. On éclate de rire. C’est degeu ! « Je fais des croque-monsieur ? » « Ouais ». Ses croque-monsieur étaient excellents. Le pesto ? Plus jamais.

  • Conversation téléphonique. « … Tu vois pour moi les pieds c’est vraiment la partie du corps qui révèle l’hygiène d’une fille. Si une fille a des pieds tout secs, tout plein de cors, tout à l’abandon… C’est mauvais augure du reste de son corps. » « Ouais je vois ce que tu veux dire… » Depuis Novembre, je n’ai pas mis les pieds chez la manucure-pédicure et accro aux escarpins, mes pieds sont super secs (miam so sex !). Lorsqu’il a dit cela, j’ai fais la miss qui avait des pieds étincelants. Je devais le voir le lendemain et je m’acharnais toute la soirée à soigner mes orteils. Le lendemain, je me mis pieds nu pendant que nous parlions au salon. « Tu as des très jolis pieds… » « Tu trouves ? Je n’en prends même pas vraiment soin… » Après avoir passer 2h30 à limer mes pieds, je fais celle qui n’a aucun problème de peau. Q’est-ce qu’on ne dirait pas pour eux ?

Voilà, mon petit quotidien des vacances passées. Je l’apprécie beaucoup. La Cerise va mieux. On est sur la bonne voie les amis.

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




0 petit mot