Mar 11, 2010

R.I.P. My Two Angels

Mardi, deux adolescents sont morts à Boissy-Saint-Leger. 

 

C’est la ville à coté de celle où j’habite chez mes parents. Je ne les connaissais que de vue mais Mr Ananas était beaucoup plus proche d’eux. Il faisait
pratiquement parti de leur famille.

 

Le parisien a fait un article sur eux, je vous transmets les liens pour que vous lisiez ce qui s’est passé.

Article

Etant loin pour mes études pendant la semaine, je n’ai pas pu assister à la veillée et la marche silencieuse qui a eu lieu. Certes ils étaient imprudents voire même inconscient que de conduire une moto sans casques mais cela n’empêche qu’ils sont morts.


Mr Ananas est psychologiquement retourné. Il n’accepte pas leurs morts d’autant plus qu’il leur avait parlé une heure avant que l’accident ai lieu. Il est en
état de choc.

Depuis trois jours, je fais du soutient psychologique de plus en plus fort.

 

Ces sentiments qui évoluent d’heures en heures, sont extrêmement changeants.

Il est triste et la seconde d’après il est révolté.
Il culpabilise énormément et la minutes d’après, il n’arrive plus à parler.
Je ne l’ai pas entendu pleurer mais je sais qu’il l’a forcement fait. Rien de honteux, juste que cela me rends triste pour lui.
Il m’inquiète. Hier, il m’a envoyé un texto à 3h du matin. Ça m’a réveillé et il voulait que je lui parle. Il revenait de la veillée pour le second gamin qui était mort plus tôt dans
l’après-midi.
Je l’ai appelé et il parlait. Il me parlait de ce qui lui passait par la tête. Il avait besoin que ça sorte.
Et bien sur, je lui ai resservie mon discours sur la vie que je lui avais déjà fait par SMS.
« C’est fini. Essaye d’accepter la chose. Ils n’auraient pas voulu que tu te morfondes à ce point là. Je sais que
blablablablablabla… »

Silence sur la ligne.
« Ananas ? »
« MMhh ? »
« Tu as entendu ce que je viens de dire… ? »
« Désolé Cerise, j’avais la tête ailleurs… Tu disais ? »

 

Voila. Que puis-je faire de plus ?

En tout cas, j’espère qu’ils reposent en paix là où ils sont.

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




0 petit mot