Avr 19, 2011

« Le ballon, c’est comme une femme, il aime les caresses. »

Monbeaucerisier.comQuoi de plus énervant pour une femme en couple que de se sentir en concurrence avec quelque chose ou quelqu’un qui attire son homme ?

 

En ce moment, je suis dans cette situation.

 

Evidemment, je ne me gène plus pour étaler sur ce blog le fait que je suis heureuse avec mon entraineur de foot qui est accessoirement aussi, mon  copain. Mais la réalité est plus nuancée que ça.

 

Monsieur Ananas est, vous l’aurez compris, un véritable passionné de football. Ce qui équivaut à me faire passer régulièrement en seconde position…

 

Je m’explique.

Pour ceux qui suivent ou ceux à qui ça parle, en ce moment il y a la ligue des champions ou le championnat de France ou je ne sais pas trop quoi d’autres. Donc dès qu’il y a un match, on ne dort pas ensemble. Non non ! C’est « Soirée Foot » avec les potes.

 

Je n’aurais jamais pensé qu’il y avait tant de matchs que ça…

 

J’ai cru comprendre qu’il était pour Arsenal. Donc si jamais les 11 mecs sur le terrain ont le malheur de perdre un match, mon homme est tellement déprimé qu’il va se coucher immédiatement après le match. Et quand je dis qu’il est déprimé c’est qu’il refuse de parler à qui que ce soit, y compris à moi ! Pas de texto, pas d’appels. Arsenal a perdu ? La France devrait être en deuil.

 

Alors, moi, Cerise, je me surprends à me connecter sur l’Equipe.fr pour suivre l’avancement du match pour savoir si ce soir, je ferais l’amour ou non. VDM

 

Vous voulez savoir jusqu’où va le vice ?

 

Il y a trois semaines. Un soir dans le lit, après lui avoir fait un p’ti truc à manger, fais l’amour passionnément, nous discutons tranquillement :

 

« Tu sais que tu as de la chance quand même… »

 

« Pourquoi donc ? »

 

« Bah… Il y avait Arsenal qui jouait ce soir mais j’ai préféré passé la soirée avec toi ! »

 

Wouuu ! C’est trop d’honneur d’un coup !

 

 

Ou encore, l’autre jour, Monsieur Ananas m’emmène au restaurant. Un joli restaurant spécialisé dans toutes les tartes salées et sucrées. Pendant que je parle, je le vois pianoter sur son portable, mais attention, SOUS la table. Comme au collège quand on ne voulait pas que le prof nous voit écrire des texto.

 

« Tu fais quoi là ? »

 

« Rien. » Il range son téléphone dans son pantalon.

 

« Tu peux écrire un texto sur la table, tu sais ? Je ne vais pas te coller 2h samedi matin hein… »

 

Petit sourire gêné de Monsieur Ananas.

 

« Non je suivais où en était le match… »

 

Ca se passe de commentaires.

 

 

Pendant un long (trop long) moment, je n’ai rien dit parce qu’après tout, c’est sa passion et je n’ai pas à lui demandé d’y mettre fin.

 

Mais maintenant, le ballon rond empiète sur mon territoire !

 

J’en viens à vous.

 

Que dois-je faire ?

 

J’attends vos suggestions…

 

 

Bisous,

 

Cerise

 

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




6 petits mots

  • Répondre Fatou | Oct 1, 2015 à 13 h 09 min

    Bonjour Cerise,

    Je te suis depuis très peu sur Youtube, et par curiosité je suis allée voir ton blog hier, et là je n’ai pas pu le lâcher. Chapitre Mr Goyave fini, j’entame Mr Ananas aujourd’hui (et tout ça en étant Chef de Projet informatique et ayant des gens à manager , donc dès qu’un assistant arrive je baisse la page monbeaucerisier.com et lui lance un regard de « je suis très occupée bas les pattes »…trève de bla bla c’est juste addictif).

    Tu as une très belle plume, spontanée, rigolote et naturelle.

    J’ai voulu commenté à la fin de la lecture du blog mais je ne pouvais sauter cet article.

    Mariée depuis 10 mois avec l’homme de ma vie après 3 ans de relation ensemble.

    Ce qui est drôle dès le départ je connaissais sa passion pour le football, il travaille dans le Football (Management Sportif , juridique et marketing des Joueurs…) donc pas de surprises je savais dans quoi je m’embarquai.

    Mais curieusement depuis le mariage, je tolère moins sa passion je trouve qu’elle a beaucoup de place dans notre foyer, je le vivais mal, jour de match ben je lui laisse le salon et vais me cloîtrer dans la chambre…à lire, traîner sur youtube et autres blogs. Et si l’OM son équipe perd un match, Mr fait la tête et est aussi déprimé, donc je n’ose même pas réclamer de câlins…

    A un moment j’ai dit stop, faut pas exagérer quoi , je lui dis que ça ne pouvais continuer ainsi et que les choses devaient changer. Il essaie de plus en plus de ne pas faire la tête après que son équipe ait perdu un match, il m’invite à regarder avec lui. J’ai fait un effort de mon coté aussi je m’intéresse de plus en plus à sa passion (je nous ai même pris des billets pour aller voir un match de PSG…première expérience pour moi dans un stade de foot…le bonheur dans ses yeux m’ont comblée).

    Donc en résumé, ce qui marche actuellement pour nous : m’intéresser à sa passion, lui ne plus faire passer ses matchs avant des moi où des choses importantes qu’on doit faire, on fait des efforts des 2 cotés.

    Désolée pour la longueur du commentaire… je cours continuer la lecture.

  • Répondre avto.ru | Mai 6, 2011 à 18 h 22 min

    Nice topic – respect !

  • Répondre Paige | Avr 19, 2011 à 20 h 58 min

    Il se passera de foot quand tu te passeras de magasins… ^^.

    Plus sérieusement, fais lui remarquer que c’est qu’un match… Au contraire, t’es là pour le consoler s’ils perdent!

    Suivre le match en direct sur un téléphone? Il peut pas attendre les résultats plus tard et les commentaires (inintéressants) qu’on répètent sans cesse à la tv. Enfin… met y les formes. Une soirée ensemble, toi tu regardes pas je ne sais quoi pendant un diner romantique.

    Funkyphenix parle même de  » passion  » : faudrait peut être qu’il sorte de la phase « patior » pour pouvoir dominer cela. Dans sa vie c’est déjà son sport – donc son loisir et son travail. Il faut pas en plus que ça empiété sur votre vie de couple (ce qui semble déjà le cas).

    Il a sa vie, tu as la tienne mais quand vous êtes dans un moment tous les deux – un diner romantique, un bain à deux, un moment intime … : autant savourer cet instant.

    • Répondre Yod | Mai 4, 2011 à 16 h 26 min

      J’adore l’intro de Paige… Il ne peut pas plus se passer de foot que toi de shopping… le hic c’est que les horaires ne sont pas les mêmes…

      La solution ? Il y en a plein, à toi… à vous de trouver celle qui vous convient :
      1/ changer de mec pour un qui n’a aucune passion => certes, le mec risque d’être un peu chiant, collant et sans grand intérêt, mais plus aucun risque de te sentir « en concurrence »…
      2/ te passionner pour le foot et supporter la même équipe que lui (au risque de lutter pour une gorgée de champagne les soirs de victoire, ou de vous jeter ensembles du haut de la tour Eiffel les soirs de défaite
      3/ te passionner pour le foot et supporter frénétiquement l’équipe adverse… histoire qu’il y en ait toujours un de dispo pour remonter le moral de l’autre
      4/ considérer qu’il a autant besoin de foot que toi de mode… et dans ce cas ouvrir la négociation… le dialogue ouvre à la compréhension mutuelle et à l’amour… il y aura un temps pour le foot, un temps pour la mode, et un temps pour tous les 2 ensembles sans foot ni mode…
      Mon petit doigt me dit que vous trouverez la bonne solution pour vous 😉

      • Répondre Mlle Cerise | Mai 9, 2011 à 14 h 26 min

        Ton commentaire a eu le mérite de me faire sourire cette après-midi. Au regard des propositions de solutions que tu me fais, j’opterais pour la 4e que je trouve en effet, la plus intelligente.
        Un petit hola sur mes plaintes et je me dis que finalement, je l’aime comme ça.
        😉
        Bisous,

        Cerise

  • Répondre Funkyphenix | Avr 19, 2011 à 13 h 45 min

    « Mais maintenant, le ballon rond empiète sur mon territoire ! »
    N’exagérons rien et rendons à César ce qui est à César.
    Si on prend les choses dans le bon ordre, c’est toi qui est venu empiéter sur le terrain du ballon rond.

    Il aimait ce sport avant de te connaitre.
    C’est grâce à ce sport qu’il est l’homme que tu connais
    C’est grâce à ce sport qu’il peut t’offre le restaurant et quelques autres gateries !

    Bref, je ne te dis pas remercier le foot, mais je suis toujours un peu embêté par cette « mauvaise foi » qui veut qu’on s’imagine qu’avant soi, rien n’existe !

    Plus tu attendras (inconsciemment) qu’il t’accordes plus de temps au détriment de son kiff, plus tu seras exigente et plus ça risque de le saouler. (nous les hommes) On fait beaucoup de chose par amour, mais les passions, faut pas chercher ! C’est mort !

    Un phenix sans flammes !