Avr 20, 2012

Au fil des lettres…

Hier c’était l’anniversaire de Mr Muscade.

Je ne savais pas quoi lui offrir. C’est à chaque fois la prise de tête pour trouver le cadeau qui touche et qui soit à la fois original et exceptionnel en respectant un budget déjà serré en prévision de nouvelles collections d’été.

Je partais déjà sur une énième chemise achetée chez Printemps en désespoir de cause. J’avais même envisagé de lui acheter le caban dont il rêve depuis des semaines. Mais franchement, je n’avais pas encore gagné au loto pour mettre 250 € dans un caban Gant. Aussi beau soient-ils (le caban et Mr Muscade).

Il avait évoqué aussi la nouvelle liseuse électronique de Fnac, la Playstation Vita et un million de BD.

Mais ce n’était toujours pas assez original.

C’était bien trop attendu.

 

Un soir, dans la voiture avec mon père, je lui évoque le problème.

« Ton Muscade m’a l’air d’être un jeune homme qui aime les belles choses assez classiques n’est-ce pas ? »

« Oui. » Oh que oui.

« Tu as pensé à des mouchoirs ? Tu les achètes aux Galeries ou chez Printemps et tu les faits personnalisé dans une broderie de ton choix avec ses initiales. »

J’avais enfin l’idée !

 

Mr Muscade ne jure que par Mad Men en ce moment. Je l’ai littéralement contaminé avec cette série. Et je sais que cette histoire de mouchoirs en tissu ne pourra que lui plaire ! C’est exactement son genre.

Me voilà plonger dans les rayons de Printemps, le lendemain pour trouver le mouchoir parfait.

Introuvable.

Je ne trouve pas celui que je veux et l’originalité que je veux.

 

J’en parle de nouveau à mon père.

Il me dit que si je veux de l’unique, il connaît un monastère à Thiais où les sœurs religieuses font de très beaux mouchoirs uniques.

 

Exactement ce qu’il me faut.

Après les avoir achetés dans la boutique extrêmement silencieuse du monastère, je rentre chez moi.

Je défile les sites de broderie. Je tombe sur la broderie parfaite.

Au fil des lettres.

Une petite broderie dissimulée derrière une grande porte cochère dans une rue adjacente à la Rue de Passy.

Hop ! Les initiales pourront être brodées en moins de deux jours.

Je suis contente ! J’ai mon cadeau et je réserve déjà le restaurant. Mazarno à Saint Michel.

Je précise que je veux être à l’étage et avoir une belle vue.

Tout est parfait.

 

Mardi matin, je me réveille avec de la fièvre.

Complètement grippée. Le visage en construction. Rougeur et reniflement. Le summum de la beauté.

Évidemment.

Je me débats avec le Fervex mais rien n’y fait. Jeudi dans la journée, je vois tellement trouble que je quitte le boulot plus tôt et décommande le restaurant.

Je vais chez lui, dépose le cadeau et la carte sur la table.

 

Rentre sous les draps et m’endors.

Il est adorable. Il a beaucoup aimé le cadeau mais j’ai à peine pu profiter de son enthousiasme que je m’endormais de nouveau.

Sa soirée d’anniversaire Mr Muscade l’a passé à me soigner.

 

Je me sens tellement mal que je n’ai pas arrêter de m’excuser ce matin.

Il me dit qu’il n’y a aucun problème, que ce n’est qu’un jour et qu’on se rattrapera. Il est rentré à Rennes ce week-end.

 

Mardi soir, je sors le grand jeu. En espérant ne pas attraper de gastro Ahah !

 

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




4 petits mots

  • Répondre Stella | Avr 27, 2012 à 14 h 48 min

    Oui je sais ..Mais je veux dire la rupture comment ça c’est passé, comment il va .Je m’attache aux personnages moi :p

    • Répondre Mlle Cerise | Avr 27, 2012 à 15 h 20 min

      Ah ! Un article vient sur la question ne t’inquiète pas !
      L’attente ne sera pas longue. Tu as remarqué que je suis plus active ces temps-ci ! =)
      Bisous,
      Cerise

  • Répondre Stella | Avr 25, 2012 à 22 h 03 min

    Et Mr Ananas dans tout ça ?