Août 24, 2012

Si je voulais, je pourrais.

Cela se passe à chaque fois que je vais chez Starbuck.

Il y a quelques années, j’étais persuadée que c’était lorsque je me trouvais avec Mlle Myrtille.

Mais en fait, ce n’est pas le cas. Je me fais bien draguer à chaque fois que je vais chez Starbuck.

Je ne sais pas si c’est l’éclairage ou le fait que mon visage s’illumine en présence de cookies/muffin/cheescake, mais je ne peux que le remarquer.

Depuis la semaine dernière, je cherche à meubler mon temps car je suis censée « ralentir avec Monsieur Muscade ». Je demande à mes petites cousines si elles veulent bien m’accompagner sur Paris, pour faire un peu de shopping. Evidemment, nous faisons un saut entre deux boutiques chez Starbuck.

 

On fait la queue en choisissant ce que l’on veut quand le serveur s’adresse à nous, plus précisément à moi :

« Bonjour ! Je vous écoute… »

« Alors je voudrais 3 frappucinos… »

Il me coupe : « Non. »

Je m’arrête, un peu dubitative. Il me regarde et me sourit. Il est métisse avec les dents vraiment blanches.

« Je rigole… Je vous écoute… »

Ça me fait sourire parce que je vois tout de suite ce qu’il cherche.

« Donc… Trois frappucinos : deux au chocolat et un au citron vert, un cookie au chocolat, un muffin et chocolat et 3 pancakes sirop d’érable. »

« Parfait… Et c’est à quel nom ? »

Mes cousines donnent leur nom. En prenant le verre vide pour écrire mon nom, il me gratifie d’un nouveau beau sourire.

« Cerise. »

« Cerise… Cerise… Cerise…. »

Il y met des fluctuations de voix qui me font rire. Sans que je n’y puisse rien.

Je sors ma carte pour payer et me rends compte qu’il ne m’a pas facturé mon frappucino. Je ne relève pas puisque ce n’est pas la première fois chez Starbuck.

J’avance au niveau des retraits de commandes. Ce n’est pas lui qui s’en occupe mais je le vois qui passe et repasse devant moi en me faisant des sourires.

« Ah… Cerise qui fait sa timide… »

Je rigole cette fois-ci parce qu’il est vraiment trop craquant. Il m’imite.

« Ah la la… Tu as changé Cerise hein… Avant tu n’étais pas comme ça… »

La manière dont il dit cela me fait éclater de rire. Je trouve qu’il a du culot.

Je prends le plateau et retrouve mes cousines. On passe près d’une heure à discuter tranquillement.

En sortant, je l’avais déjà oublié. Mais il se rappelle à moi.

« Cerise ! Cerise ! Cerise ! » scande t’il.

J’éclate de rire et lui fait un signe de la main en sortant du Starbuck.

 

Je dois dire que ça m’est quand même resté dans la tête un petit moment.

Non pas que j’étais intéressée par ce type. Mais juste de me dire que si je voulais, je pourrais.

Je ne veux pas. Je ne veux pas du tout.

 

Malgré cela, j’en veux à Mr Muscade. Je sais que je ne devrais pas mais c’est incompressible.

Comme une sorte de trahison.

 

Je sais que je devrais être patiente et je le serais. Mais je ne peux pas m’empêcher de râler.

www.monbeaucerisier.com

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




2 petits mots

  • Répondre Kaki | Oct 28, 2015 à 20 h 51 min

    Avant j’étais une haveuse de ton youtube que je trouvais niais à souhait mais là je découvre que tu as un blog dame tu es ma nouvelle star v_v

  • Répondre Poire | Fév 20, 2015 à 14 h 37 min

    Ils font ça avec toutes les filles chez Starbucks. Je crois que ça fait partie de leur stratégie marketing…
    Sinon ce serait un peu bizarre.