Août 25, 2012

Le genre de nuit à cigarette…

Il est 1h du matin et le souffle de Muscade me berce.
Je suis dans son lit, ce qui en soit revêt un caractère assez exceptionnel. J’ai accepté de dormir chez lui car je sentais qu’au fond, ça lui tenait à cœur.

Mais je ne suis pas bien. La preuve : il dort et je vous écris.

 

Il m’a demandé douze fois si je me sentais bien avant de s’endormir. J’ai répondu que oui, tout en sachant que ce n’était pas le cas.
Oui, je suis comme ça. Plus ça va mal, moins je parle. Moins je communique. Moins je m’exprime.
Je voudrais lui dire que je souffre depuis qu’il m’a demander de « ralentir ». Je voudrais lui dire que je l’assimile à Mr Ananas depuis quelques temps.
Je voudrais simplement lui dire que je ne vis pas bien cette situation. Je le sens s’éloigner de moi. Je ne sais plus si c’est vrai ou si c’est une impression dans ma tête.

Rien ne coule plus de source. Rien n’est plus facile comme avant.
C’est ce que j’aimais chez nous deux, la facilité. Le fait que tout allait de soi. Et là tout se complique.
Je me sens bête de vous dire tout ça, ce soir, sur mon ordinateur en pleurant.
Mais c’est ce que je ressens.
J’ai de nouveau l’impression de me sentir seule dans mon couple. Et je sais vers quoi ça mène.

Tout porte à croire que je ne peux pas avoir une relation normale et tranquille.
Dans laquelle mon copain m’aimerait sans se poser trente-huit questions à la seconde. Ou je ne pleurerait pas devant mon blog à une heure du matin.
Je finis par me dire que le problème vient de moi. Que sans doute je ne sais pas m’adapter à mes copains.

  • Pour Mr Goyave, j’étais trop naïve. Il a vite fait de me déniaiser.
  • Pour Mr Ananas, j’étais trop collante. J’ai changé pour lui. Je me suis perdue.
  • Pour Mr Muscade, j’étais trop distante. Il m’a demandé de m’ouvrir, de lâcher prise. j’ai toujours eu peur de lâcher prise. Je l’ai fait. Parce que je lui faisais confiance et je me suis dit qu’avec lui ça serait différent. Ça n’a pas été le cas. Il fait marche arrière. Le comportement qu’il m’a demandé d’adopter, « l’étouffe ».

Je le prends dans la figure aujourd’hui et ça fait mal.
Parce que lorsqu’on lâche prise ce n’est pas facile de se raccrocher. On est pas censée le faire d’ailleurs.

Coup de gueule. Silence & Rancœur. Avant de partir en vacances.
Avant ce qui devrait être idyllique.

En attendant, je suis seule éveillée dans son lit, avec les bruits de la rue, dans le noir. À des années lumières de ce que j’aurais pu imaginer.

On a pas fait l’amour. Je pense que nous concernant, c’est symptomatique de quelque chose.
Je vous ai assez ennuyé.

Bonne nuit…

www.monbeaucerisier.com

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




8 petits mots

  • Répondre Mabri Neila | Fév 19, 2017 à 3 h 46 min

    Coucou Cerise, j’espère que toi et ta fille allez bien. J’adore ton blog,tes articles et conseils sont tellement simples et vrais que je ne peux m’empêcher de m’identifier à certaines des situations que tu as vécue. Moi, j’ai surtout un problème avec la confiance et le fait de ne pas être trop « collante ». Je me donne à 100% pour découvrir que mon mec s’éloigne. J’ai l’impression de trop donner pour ne recevoir que des miettes. Ou de ne pas savoir témoigner de mon affection quand je suis super amoureuse. Jai peur du rejet mais le rejet me suis. Ça m’attriste énormément. Tes articles me font du bien même si tu n’écris plus sur ta vie. Gros bisous

  • Répondre cacahuete | Jan 3, 2017 à 4 h 35 min

    J’ai lu les premieres lignes et ca m’a fait pensé a ma relation qui s’est achevé avec l’année 2016. Plus j’ai mal, plus je me renferme et je ne dis plus rien. Mais j’espère que je changerai parce que cela ne m’a pas aider.

  • Répondre Prune | Août 26, 2012 à 15 h 26 min

    Si tu veux moins souffrir, il faut que TU prennes les choses en main. Là, c’est lui qui a les cartes en main et il le sait. Il te croit acquise, après t’avoir demandé de te laisser aller à l’aimer. Tu ne peux pas laisser les choses ainsi : tu devrais lui dire que c’est toi, désormais, qui a besoin de temps, afin que cela lui fasse un choc, le fasse réagir. Et si au contraire il s’en trouve d’autant plus heureux, ce serait le signe que votre relation n’allait pas durer. Mais au moins, tu n’auras pas été la bonne poire dans l’histoire.
    Courage

    • Répondre Mlle Cerise | Août 29, 2012 à 2 h 19 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire Prune…
      Vraiment, ça me plait d’avoir ton avis et ce que tu en comprends… Je vais essayer de ne plus trop faire l’autruche et pour une fois, lui dire afin que ça lui fasse un « choc » comme tu dis. Mais les hommes comprennent pas tout comme nous hein..Ahah!
      En espérant que tout ça ne finisse pas…
      Bisous,
      Cerise

  • Répondre yod | Août 25, 2012 à 20 h 10 min

    Serais-tu chiche d’écrire ce texte à la main, de le glisser à Muscade en lui disant que cela vient de ton journal intime ?

    • Répondre Mlle Cerise | Août 29, 2012 à 2 h 19 min

      Il l’a lu de lui même au bureau…
      Il s’en voulait. Il s’en veut. Mais c’est tout…

  • Répondre Manon | Août 25, 2012 à 14 h 09 min

    Lapsus de ta part : Mr Goyave, et non Mr Muscade pour le premier …
    Enfin, je crois …

    Courage ! C’est en ayant les cartes en main, qu’on peut déposer un beau jeu sur la table 😉

    • Répondre Mlle Cerise | Août 25, 2012 à 15 h 03 min

      Je le modifie sur le champ !
      Merci pour l’oeil de lynx ! ahah
      Et le soutien !
      Bisous,
      Cerise