Nov 5, 2013

Very Bad Kiss

Cerise ne serait pas Cerise si elle ne faisait pas de bêtises. Au plus profond de ma peine de cœur due à ma séparation avec Muscade, j’ai parfois des sursauts de bonne humeur.

L’alcool y est souvent pour quelque chose.

C’est ce qui s’est passé la semaine dernière. Je suis partie boire un cocktail (ou quatre) avec mes amies de toujours : Mlle Framboise, Mlle Mandarine et Mlle Airelle.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant rigolé ces derniers temps.

A la sortie du bar et au moment de se séparer, entre deux rires, Mlle Framboise me dit de ne pas faire de bêtises. Je lui assure que non et un peu chancelante sur mes talons, je m’éloigne dans la bouche de métro.

Arrivée sur le quai, je sens mon téléphone vibrer. Un texto. De Mr Pamplemousse.

Mr Pamplemousse est un jeune homme avec qui il aurait pu se passer beaucoup de choses sans que jamais rien ne se fasse. Il m’attirait mais jamais autant que Mr Muscade donc je n’avais jamais franchis le pas.

Son texto était bref comme d’habitude : «Comment est ta soirée?»
Les quatre mojitos endormant mon reflexe qui aurait été de ne pas répondre, je lui écris immédiatement : «Alcoolisée

Le panneau annonçait le prochain métro dans six minutes.
Je range mon téléphone et aussitôt, il vibre à nouveau. Le message est clair et ne s’embarrasse pas de faux semblants : «Viens

Je souris parce qu’en effet, je n’avais absolument pas envie de rentrer chez moi. Mais il est tard et reprendre les transports après avoir passé quelques heures avec lui me faisait hésiter.
«Non… Il est tard et je n’ai pas envie de prendre le métro à pas d’heure.»

Plus qu’une minute avant l’arrivée du dit-métro.
«Viens. Je te ramène en voiture dès que tu le souhaites.»

Il ne m’en faut pas plus pour changer de quai.

Je marche, le cœur qui bat dans la poitrine. Il bat d’excitation et aussi de colère. Je ne dois pas me sentir infidèle : je suis nouvellement et tristement célibataire. J’ai le droit de faire ce que je m’apprête à faire.

Quelques stations plus tard, je descends à son arrêt. Le quai est désert et j’entends mes talons dans les couloirs. Je prends mon téléphone pour lui demander le code de l’interphone.

J’entends des voix derrière lui mais je ne fais pas attention. Je raccroche en tapant le code. Je rentre dans l’étroit ascenseur et monte au huitième étage.

Je sonne à la porte de droite qui s’ouvre presqu’immédiatement.

Il est là, face à moi. Beau mais pas autant que dans mes souvenirs. Il passe son bras autour de ma taille pour me faire la bise, un peu trop lentement.
Il me chuchote à l’oreille : «Il y a des amis pour l’apéro. Mais ils ne vont pas tarder à partir…»

L’apéro? A 22h30…?

Il me lâche et s’éloigne dans le couloir en disant : «Fais comme chez toi.»

Je ferme la porte derrière moi. Mon cerveau marche un peu au ralenti mais je parviens à retirer ma veste et l’accrocher au porte-manteau. J’avance dans le couloir jusqu’au séjour où cinq personnes posent un regard curieux sur moi. La lumière des halogènes m’éblouit un peu mais je souris en saluant les deux filles et les trois hommes assis dans les fauteuils.
«Un verre de vin?» me propose l’une des filles.

Je refuse. Mon esprit est assez embrumé pour la soirée il me semble.
Une quinzaine de minutes plus tard, ils se lèvent tous pour sortir. Mr Pamplemousse les accompagne vers la sortie. Lorsque la porte claque, je n’entends que ses pas dans le couloir.

photo (2)

Il rentre dans sa chambre que je ne peux pas voir depuis le salon.
«Rejoins-moi, je meurs d’envie de t’embrasser ! »

A ce moment précis, mon envie de faire quoique ce soit s’évapora totalement. Mais comme j’étais venu jusqu’ici et que rien ni personne ne m’y avait obligé sinon moi-même, je me levais pour le rejoindre dans la chambre.

Il était assis sur son lit, la lumière éteinte. Seule l’imposante Tour Eiffel, comme un cliché pour touristes, illuminait la pièce.
Je m’assois à côté de lui à une distance que j’estimais raisonnable. Sans plus attendre, il s’approcha de moi, passa la main derrière ma nuque et écrasa sa bouche contre la mienne.

Il se détache de moi et dans un souffle étrange, il murmure : « J’ai eu envie de t’embrasser dès que je t’ai vu à la porte.»

Avant même que je ne puisse faire quoique ce soit, il m’embrasse de nouveau, la bouche grande ouverte.

Comme s’il cherchait à m’avaler toute entière, il forçait l’entrée de mes lèvres avec sa langue qu’il tournait ensuite à toute vitesse à l’intérieur de ma bouche. Il me bavait sur le menton. C’était tiède et presque visqueux.

Ce fut le baiser le plus dégoutant de l’univers.

Sans aucune exagération.

Je le repoussais, dégoutée pour essuyer le bas de mon visage et m’empêcher d’exploser de rire. Je pose mes yeux sur lui et il me jette un regard qu’il pense torride. Il haletait littéralement.

Avant même que je ne puisse dire quelque chose, il interpréta mon silence pour un consentement et me bascula sur le lit avant de se jeter sur moi.

De nouveau, il enfonça sans langue dans ma bouche et la tournait dans tous les sens. Ses mains s’agitaient le long de mon corps non pas comme un homme excitée mais plutôt comme un adolescent qui n’en reviendrait pas de toucher une femme pour la première fois.

Lorsqu’il cessa de m’embrasser pour plonger son visage dans mon décolleté, j’étais à deux doigts du fou-rire. Il enfonçait sa tête entre mes seins en poussant des râles d’excitations ridicules.

Quelques secondes plus tard, il leva la tête et s’approcha de nouveau de ma bouche.

C’était hors de question de réitérer cette horreur. Je le pousse fermement et me lève du lit.
«Qu’est ce qui se passe ?»

J’arrange mes cheveux qu’il avait ébouriffés rageusement et lui assène :
«Je voudrais que tu me ramène chez moi s’il te plait.»
Il fait mine de se rapprocher sensuellement de moi avec un regard d’acteur de film érotique :
«Tu préfères pas qu’on continue à s’embrasser…?»
«Oula ! Certainement pas.»

Il s’arrête brusquement dans son mouvement vers moi :
«Comment ça?»

Il est sincèrement choqué. Je dois être la première qui résiste aux charmes de sa langue baveuse. Il doit me ramener chez moi en voiture donc je ne lui dis pas le fond de ma pensée et préfère rassurer son égo.

Je souris en passant une de mes mèches derrière l’oreille. Je minaude en prenant une voix sensuelle :
« Je ne veux pas qu’on s’embrasse parce qu’on va ensuite faire l’amour. Or, j’ai bu et je ne suis pas au maximum de moi-même. Je préfère vivre cette expérience avec toutes mes facultés mentales et physiques pour apprécier totalement… Tu me comprends n’est-ce pas?»
Joli sourire dans le noir.

Il soupire, apaisé.
Quelle horreur !

Je faisais tout pour ne pas penser à sa bouche sur la mienne pour éviter de me donner des hauts le cœur. Je voulais juste qu’il me ramène chez moi et je n’aurai plus jamais à le regarder de nouveau.

«D’accord, je te ramène…»
Il se lève et me fais face.
«Mais avant… Un petit bisou?»

J’ai failli hurler de dégout.
« Non ! Gardons ça pour la prochaine fois!»

Je lui adresse un sourire qui n’aurait certainement pas gagné un oscar. Mais il marche, sûr de son pouvoir de séduction.

Je remets mon manteau, il prend ses clés et nous sortons de chez lui. Dans l’ascenseur, je dois l’éviter de nouveau. J’ai encore le goût écœurant de sa salive ans ma bouche.

Le trajet fut très rapide et devant mon immeuble, je joue la fille désinvolte. Je le remercie et sors de la Smart en lui faisant une signe de la main.

A peine rentrée chez moi, encore en manteau, je me précipite sur le lavabo et me brosse les dents désespérément. A la troisième fois et après un bain de bouche, l’impression de sentir sa salive tiède s’était estompée.

Depuis lors, je ne réponds plus à ses messages et je tremble encore en y repensant.

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




26 petits mots

  • Répondre Laurence | Juin 8, 2016 à 15 h 53 min

    Un énorme lol et un « ouf, je ne suis pas la seule à qui c’est arrivé ». Je viens de découvrir ton blog et je me retrouve beaucoup dans tes articles. Tu t’es arrêtée au brossage de dent, mais moi j’avais pris 2 douches pour me débarrasser de cette sensation de bave et de ses mains sur moi. J’ai dû user de minauderies et de « ah, mais en fait, j’ai un petit truc de prévu que j’vais complètement zappé ». Merci pour ton blog et bonne continuation.

  • Répondre Chaima | Avr 12, 2016 à 0 h 26 min

    Olala Cerise c’est encore moi Chaima tu écrit vraiment très très bien vraimentout, félicitations tu es une personne sur youtube que je regarde toute les jours et la je vient de découvrir ton blog mais WAAAAAAAAOUUUUUUUUUUU bonne continuation que du bonheur inchallah

  • Répondre Nabéla | Nov 9, 2015 à 20 h 23 min

    Tu écris vraiment bien ton histoire est digne d’un film! J’adore!

  • Répondre vincia | Août 30, 2015 à 0 h 10 min

    lol je viens de lire ce billet et j’ai adorée! j’en ai rencontrée un comme Mr pamplemousse, beau, élégant et séduisant mais quand il embrassait une catastrophe, ça dégoulinqit de partout et en plus il puait, la pire experience de ma vie!! beurkkk

  • Répondre Faith | Août 27, 2014 à 13 h 57 min

    Salut Cerise,

    Je t’ai découverte sur youtube récemment et quel plaisir de voir que tu avais déjà un blog, et qu’en plus il est…. je n’ai pas de mots… exceptionnel! tu as vraiment un blog qui se démarque, là vraiment je suis bouche bée, ta patte, ta vie, tes histoires, racontées de façon si simple et drôle à la fois. Quelle belle plume! J’ai parcouru quelques uns de tes articles et j’ai été étonnée de passer des rires aux larmes, de l’émotion: tout ce que tu écris me touche.
    Franchement, tu as un talent pour écrire, tu voudrais pas écrire un roman? fictif ou réel peu importe, j’écris un peu comme toi et je me retrouve dans ton style.

    Voilà voilà, mon commentaire est complètement hors sujet mais j’avais besoin de le dire ! 🙂
    bisous

    • Répondre Mlle Cerise | Sep 11, 2014 à 16 h 37 min

      Oh merci Faith pour ce beau commentaire qui me fait tellement plaisir ! je suis toujours étonnée de voir qu’il plait et surtout de voir que mes lectrices peuvent le lire vraiment en détail…
      Merci !
      Ecrire un roman, j’y ai pensé mais je ne pense pas avoir ce talent là… 🙂 En tout cas, toi, je t’encourage ! <3
      Bisous, Cerise

  • Répondre Preciious | Nov 19, 2013 à 14 h 23 min

    Oulala trop belle esquive !!

  • Répondre P. | Nov 15, 2013 à 11 h 15 min

    Article absolument hilarant et bien écrit! You made my day
    Cha

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 18, 2013 à 14 h 23 min

      AHAHAH ! Tant mieux si ça t’a fait sourire ! <3
      Bisous, Cerise

  • Répondre Du Rouge sur mes Lèvres | Nov 5, 2013 à 21 h 28 min

    Ton histoire m’a vraiment fait peur ! Non, je n’ai pas ri… J’ai juste eu peur pour toi. Préserves-toi.

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 06 min

      Oh mais non Stéphanie… Je t’assure que ce type est totalement innofensif ! J’étais vraiment scotchée qu’on puisse si mal embrasser en étant convaincu du contraire ! Je fais attention à moi ne t’inquière pas ! <3 Gros bisous, Cerise

    • Répondre Du Rouge sur mes Lèvres | Nov 9, 2013 à 14 h 08 min

      Ouf, tu me rassures ! 🙂
      Sacré monsieur Pamplemousse.

  • Répondre Sandrine | Fraise Basilic | Nov 5, 2013 à 21 h 05 min

    Je ne sais pas si c’était l’effet escompté mais forcément ton article m’a fait plus que souire. J’imagine trop bien la scène dégoutante et j’imagine bien quel mal tu as eu à réprimer ton fou rire devant cette situation…
    Oh moins, tu peux définitivement faire une croix sur lui… Testé mais pas approuvé !
    Bises jolie Cerise

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 07 min

      Oui, moi aussi en l’écrivant j’étais assez morte de rire parce que le dégout passé, ça reste quand même un gros fail à son actif ! Ahah
      Je ne suis pas prête de le revoir celui-là ! Bisous Sandrine, Cerise

  • Répondre Mamzell_T | Nov 5, 2013 à 18 h 24 min

    Loooool O M G le « « Non ! Gardons ça pour la prochaine fois!» » m’a achevée !
    Depuis le temps qu’il m’intriguait il descend définitivement de son piédestal.

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 13 min

      AHAH ! Non seulement il descends de son piédestal mais il tombe dans un puit !
      Je passe mon tour avec celui-ci. Bisous, Cerise

  • Répondre Illyria | Nov 5, 2013 à 13 h 47 min

    Comme quoi, il y a des personnes sur lesquelles c’est mieux de fantasmer et de ne jamais rien faire de concret xD Enfin au moins la situation est réglée avec lui 🙂

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 14 min

      C’est certain ! Surtout qu’il semblait si sûr de son pouvoir de séduction… C’était d’autant plus drôle !
      On tourne la page, mieux, on ferme le livre ! Bisous, Cerise

  • Répondre Calma28 | Nov 5, 2013 à 13 h 21 min

    Haha! Tu m’as fait bien rire! Ca me rappelle un autre genre d’expérience…
    Merci pour ce moment de gaieté parmi la grisaille ambiante! 😉

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 15 min

      Ravie de t’avoir faire sourire par ce sombre mois de Novembre ! A très bientôt ! Bisous, Cerise

  • Répondre la fille h | Nov 5, 2013 à 13 h 01 min

    Savoir que c’était possible et plus interdit à déjà dû changer la situation. Puis un homme qui embrasse mal c’est toujours rédhibitoire!

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 16 min

      Oui, je pense que je m’ennuyais et qu’il avait écrit au « bon » moment. Mais le retour de flamme (ou de bave) a été plus que violent ! Beuh !
      Bisous, Cerise

  • Répondre Charlotte L | Nov 5, 2013 à 12 h 17 min

    Et ben, quelle histoire! Il doute pas pour 2 sous le jeune homme. Au moins maintenant tu sauras que vraiment il ne t’attire pas.
    Belle esquive, je retiens la technique 😉

    J’espère que le moral va bien?

    • Répondre Mlle Cerise | Nov 6, 2013 à 10 h 18 min

      Ahah ! C’est exactemennt ça ! Il est totalement sûr d’être irresistible ! C’est même pire qu’il ne m’attire pas, c’est qu’il me dégoute totalement ! Ahah !
      J’ai sauvé les meubles comme on dit ahah
      Mon moral ? Disons un joli « 12/20 – peut mieux faire », donc on y travaille tout doucement..
      Merci pour ton commentaire Charlotte ! <3 Bisous, Cerise

    • Répondre Charlotte L | Nov 6, 2013 à 17 h 35 min

      12/20 c’est pas mal!! prend soin de toi